Connaissance du Kenya

Pays surprenant situé sur l’Equateur, le Kenya est dominé principalement à l’Ouest par de hautes chaines de montagnes, et au Sud-Est par une plaine donnant sur l’Océan Indien. Pays africain à plusieurs facettes, ses hautes terres laissent place à une étendue de forêts, tandis que ses basses terres sont constituées par des savanes, au paysage à couper le souffle et qui font la particularité du Kenya. Ce pays assimilé au safari a beaucoup à offrir : une histoire riche, une cuisine hors du commun, une culture étonnante par ses différentes ethnies et surtout une faune diversifiée.

Histoire du Kenya

Hormis les fossiles, l’histoire du Kenya se tracerait à partir du Ier siècle. A cette époque, des témoignages décrivent des villes à la prospérité marchande, Mombasa et Malindi. L’arrivée des Portugais et des Arabes daterait de cette période qui ouvrit le Kenya au monde par ses échanges commerciaux. L’occupation du territoire kenyan avait été disputé par ces deux contrées jusqu’en l’an 1720. Mais finalement, ce seront les Arabes, par le Sultanat d’Oman, qui contrôleront le pays jusqu’en 1856.

Pris d’assaut par l’Angleterre, le Kenya reste sous la dominance de cette puissance coloniale en plein essor jusqu’en 1893. S’en vinrent ensuite les colons de toute part. Ainsi, les Européens prirent le contrôle et chassèrent les Massaïs de leurs terres.

Les Kenyans prônent leur indépendance à partir de 1924, appuyés par Jomo Kenyatta, le futur premier président du Kenya. Après une lutte acharnée et sans merci contre les colons, la tant attendue indépendance est déclarée le 12 Décembre 1963. Lors de votre voyage, vous allez avoir l’opportunité de retracer l’histoire de ce pays au charme sans pareil.

Cuisine du Kenya

Diversifiée et différente d’une région à une autre, surtout par l’existence des ethnies disparates, la cuisine kenyane a tout de surprenant.

La viande fait partie intégrante des repas, que ce soit viande rouge ou viande blanche. On trouve de tout : mouton, chèvre, bœuf et poulet en particulier. Mis à part la viande, le maïs et les haricots sont souvent retrouvés au menu. Dans les régions côtières, on consomme surtout des poissons et des fruits de mer, pour ne citer que la langouste, le crabe, l’espadon, le barracuda et même le requin.

Au petit déjeuner est souvent servi un gruau, à base de farine de maïs. Pour les repas, en entrée ou en plat de résistance, on retrouve un porridge de maïs ferme, des plats de haricots ou de pois ou autres féculents. Par ailleurs, les Kenyans mangent également des salades de compositions variées : carottes, oignons, choux, ou encore poivrons. Pour les amateurs d’épice, le pili-pili fera leur bonheur. Sont également appréciés les plats comme le poisson ou le poulet au coco, le ragoût de bœuf et de pommes de terre. Le dessert le plus demandé est le ndizi, il s’agit d’un plat à base de bananes dans des feuilles de bananier, cuites à la vapeur.

Les rues animées ainsi que les marchés colorés kenyans proposent des beignets et des épis de maïs ainsi que des fruits variés. En ce qui concerne les boissons alcoolisées, on retrouve des bières locales, parmi lesquelles se démarque l’incontournable bière traditionnelle au miel. Sont également proposés un alcool de canne à sucre ou une liqueur de café, de fabrication kenyane.

Il existe des plats communs à toutes les régions et toutes les ethnies, ce sont l’ugali et le githeri. L’ugali est composé d’un mélange de maïs blanc et de sorgho. Quant au githeri, il est composé de grains de maïs mélangé à des fèves. On y ajoutera d’autres légumes, en fonction des ethnies.

Les ethnies au Kenya

Ancienne colonie britannique, à ce jour, le Kenya abrite sur son territoire plusieurs dizaines d’ethnies, en symbiose les unes avec les autres. On compte les Kikuyu et les Luhya qui représentent une bonne partie de la population. Il y a aussi les Luo, les Kalenjin, les Kamba, les Gusii, les Meru, les El Molo, les Boran, les Rendille, les Turkana, les Samburu, les Pokot, les Masaï et bien d’autres encore.

Les Kikuyu sont d’origine bantoue et se trouvent être le plus important groupe ethnique du Kenya, constituant une grande majorité de la population avec un pourcentage de 22%. Leur territoire est sis entre le Nairobi et les Aberdare. Plusieurs grands hommes kenyans, dont le leader de l’indépendance et de surcroit le Premier Président du Kenya, Jomo Kenyatta, sont issus de cette tribu. Ils migrèrent il y plus de 400 ans dans la Province Centrale. Ce sont des éleveurs et agriculteurs avérés mais également artisans. Ils sont présents dans divers secteurs du pays, pour ne citer que la politique, les affaires ou le commerce.

Issus du peuple bantou de l’Afrique de l’Est, les Luhya eux représentent 14% de la population du Kenya. Installés à l’extrême Ouest du pays, ils occupent un territoire peu étendu, pour à peu près 5 millions de personnes.

Les autres ethnies sont d’autant plus variées en origines et en cultures. Elles ont chacune une histoire riche. Les Luo comptent et ont compté parmi eux des hommes influents dans le pays, pour ne citer que Tom Mboya ou encore Oginga Odinga. Les Kalenjin, qui occupent les environs de la vallée du Rift représentent 12% de la population kenyane. Les Kamba occupent la région d’Ukambe, et représentent 11% de la population. Les Gusii sont installés exclusivement dans la ville de Kisii, dans la province de Nyanza.

La Faune au Kenya

Les forêts comme les fameuses savanes du Kenya abritent une faune riche en animaux sauvages et diversifiée que ce soit des mammifères, des oiseaux ou des reptiles, chacun y a sa place.

Parmi les mammifères, on compte les grands félins tels que le guépard, l’hyène tachetée, le léopard, le lion ou encore le lycaon. Y sont également aperçus le babouin, le buffle d’Afrique, le Chacal à chabraque, le fameux Dik-dik de Kirk, l’éléphant, la gazelle de Grant, celle de Thompson, la girafe, le gnou bleu, le grand Koudou, l’hippopotame, la Hirola, l’impala, le phacochère, le rhinocéros, le serval, le topi, le vervet, le zèbre de Grévy et ceux des plaines. Chaque mammifère, toutes espèces confondues, cohabite harmonieusement les uns avec les autres dans ce havre.

Pour ce qui est des oiseaux, on a répertorié l’aigle pêcheur d’Afrique ou encore l’aigle ravisseur. Les vautours y sont également présents. Citons entre autres le vautour africain, le vautour de Rüppel ou encore le vautour oricou. Mis à part ceux-là, ont été aperçus l’alcyon pie, l’autruche d’Afrique, le calao à bec jaune, le choucador superbe, le flamant rose, la grue couronnée, le héron goliath, le jaribu d’Afrique, le marabout d’Afrique, le messager sagittaire, l’ombrette africaine, l’outarde kori ou encore le rollier à longs brins. La liste est longue. Les reptiles sont tous aussi diversifiés. On compte l’agame des colons, le fameux crocodile du Nil, le mamba vert, le phyton Natelins, la tortue guépard, le cobra, le varan des savanes ou encore le varan du Nil. Les opportunités qui vous permettront de découvrir la faune au Kenya ne manquent pas.